Cinq questions à Christine Brisson, organisatrice en chef des Championnats québécois de vélo


Temps de lecture : 2 minutes

Par Steeve Paradis pour Le Soleil


Directrice générale de Gestion Spact, Christine Brisson est à ce titre directrice de l’organisation des Championnats québécois de vélo sur route élites, qui se dérouleront dans les rues de Baie-Comeau du 20 au 22 août prochain.


Après plusieurs présentations de Championnats du monde et d’étapes de la Coupe du monde de paracyclisme, l’organisation fait maintenant ses preuves sur la scène provinciale du vélo de route. Mme Brisson, qui a été mairesse de la municipalité de 2009 à 2013, répond aux cinq questions du Soleil.

1. C’est la deuxième fois que Baie-Comeau reçoit ces championnats, mais votre organisation compte une longue expérience en matière de course paracycliste sur route. Quelle différence sera fait-il en matière d’organisation? Je suis convaincue que notre expertise est extrêmement importante pour l’organisation de cet événement. La qualité du parcours, le volet de la sécurité ainsi que nos installations physiques à l’aire d’arrivée et de départ sont des volets qui nous démarque des autres organisations. Notre réputation est connue et surtout reconnue par la Fédération québécoise des sports cyclistes et l’Union cycliste internationale (UCI).

2. On attend combien de participants et d’accompagnateurs? Et il faut combien de bénévoles? Y aura-t-il suffisamment de chambres d’hôtel? Nous croyons attirer plus de participants qu’en 2020 étant donné que les courses ont repris depuis juin dernier. Selon moi, c’est entre 250 et 300 personnes, en plus d’autant d’accompagnateurs, qui seront présents à Baie-Comeau. Au niveau de l’hébergement, nous avons réservé des blocs de chambres dans les hôtels et, selon moi, ça devrait suffire. Pour les bénévoles, ce sont près de 100 bénévoles que nous avons besoin durant les 3 jours de compétition. C’est un défi chaque année de recruter ces gens, mais nous y arrivons car la population est très heureuse de recevoir cet événement et elle s’implique.

3. En 2022, la ville accueillera pour la troisième fois les Championnats du monde de paracyclisme sur route de l’UCI. Quelle est l’importance de Baie-Comeau dans le monde du paracyclisme?

En 2022, c’est le retour des Championnats du monde de paracyclisme à Baie-Comeau après avoir reçu deux tranches de Coupe du monde en 2018 et 2019. Baie-Comeau est, sans aucun doute, la place préférée des athlètes de paracyclisme. L’accueil, la qualité des installations et le professionnalisme de l’organisation font que les nations veulent tous venir à Baie-Comeau. En 2022, plus de 400 athlètes et autant d’accompagnateurs débarqueront pour plus de 6 jours à Baie-Comeau


4. Ces championnats sur route élites, les seconds sur la Côte-Nord, ont tous deux eu lieu en l’absence du paracyclisme pour cause de COVID. Présenterez-vous les deux dans la même année à l’avenir?

Pour l’instant, rien n’est décidé, mais étant donné que ce sont les Championnats du monde que l’on reçoit, je pense qu’il ne sera pas possible de tenir les deux événements en même temps.


5. Vous avez déjà été mairesse de la Ville de Baie-Comeau. L’expérience acquise à ce moment et les contacts noués vous sont-ils utiles dans l’organisation des championnats?

C’est certain que mon expérience comme mairesse ainsi que mes autres expériences de travail m’ont permis de développer un gros réseau de contacts très utile lors d’organisation d’événements comme le nôtre. En plus, je suis toujours très heureuse d’organiser des activités pour dynamiser notre belle ville et ainsi permettre à la population de vivre la frénésie d’événement international ou provincial. Le paracylisme et le cyclisme sont des amis de la Ville de Baie-Comeau.


Pour lire l'article original dans Le Soleil : https://www.lesoleil.com/actualite/en-region/cinq-questions-a-christine-brisson-organisatrice-en-chef-des-championnats-quebecois-de-velo-sur-route-elites-007ddca1cd3974e5967f0bc216514790